Accéder au contenu principal

Vous vivez une situation de violence conjugale ou de violence sexuelle ?

Séparation et divorce

Les clés pour choisir son médiateur familial

Vous et votre ex avez choisi de régler les différents aspects de votre rupture en médiation familiale ? Voici quelques critères à prendre en considération pour choisir le médiateur qui répondra le mieux à vos besoins.

Comment trouver un médiateur ?

Vérifiez auprès de votre entourage : peut-être qu’une personne ayant déjà eu une expérience de divorce ou de séparation aura un médiateur à vous recommander.

Vous pouvez aussi consulter notre carte des ressources géolocalisée pour trouver un médiateur près de chez vous ou de votre lieu de travail.

Choisissez le professionnel qui correspond à vos besoins

Au Québec, un médiateur familial peut être un professionnel du domaine juridique (avocat ou notaire) ou psychosocial (travailleur social, psychologue, psychoéducateur, conseiller d’orientation ou thérapeute conjugal et familial). Certains employés des CIUSSS et des CISSS peuvent aussi devenir médiateurs familiaux.

Quelle que soit sa profession, le médiateur a reçu une formation d’au moins 60 heures sur les aspects financiers, légaux, fiscaux, psychologiques et psychosociaux de la rupture.

L’expérience professionnelle d’un médiateur peut avoir une influence sur son style de médiation ainsi que son approche. Il est donc conseillé de choisir votre médiateur selon l’expertise qui correspond le plus à vos besoins.

Connaissez-vous la co-médiation ?

La co-médiation est une séance de médiation dirigée par deux médiateurs en même temps.

Elle permet de profiter des approches et des expériences de deux médiateurs (ex. : un avocat et un psychologue), mais peut aussi s’avérer plus coûteuse.

Assurez-vous que le médiateur est accrédité

Au Québec, les médiateurs familiaux doivent être accrédités, c’est-à-dire reconnus par le ministère de la Justice.

Pour vérifier si un médiateur est accrédité, vous pouvez utiliser l’outil de recherche en ligne du ministère de la Justice : Recherche de médiateur familial (Justice Québec).

En personne ou à distance ? Privilégiez la formule qui vous convient

Les médiateurs peuvent tenir leurs séances en personne ou à distance, par exemple au téléphone ou en visioconférence.

Si vous avez une préférence, parlez-en au médiateur avant de fixer un rendez-vous.

Dans le cas d’une médiation en personne, assurez-vous que le lieu des rencontres convienne tant à vous qu’à votre ex (ex. : à mi-chemin entre vos domiciles ou vos lieux de travail respectifs).

Trouvez un médiateur avec lequel vous êtes à l’aise

Votre médiateur vous accompagnera dans une étape importante de votre vie. Assurez-vous donc de choisir une personne avec laquelle vous êtes à l’aise.

N’hésitez pas à appeler plusieurs médiateurs afin de comparer leurs approches et vous assurez que le courant passe bien entre vous.

Renseignez-vous sur ses tarifs

Demandez au médiateur s’il participe au Programme de médiation familiale subventionnée mis en place par le ministère de la Justice du Québec.

Si c’est le cas, vous pourriez bénéficier d’un certain nombre d’heures de médiation gratuites. Les heures supplémentaires vous seront facturées par le médiateur au taux horaire réglementé de 110 $, taxes en sus.

Si le médiateur ne participe pas au programme, la totalité des heures seront à vos frais et il pourra fixer lui-même le tarif de ses honoraires. Dans un tel cas, informez-vous sur ses honoraires, car ceux-ci peuvent varier.

Impliquez votre ex dans le choix du médiateur

Le médiateur choisi doit également convenir à votre ex. Vous ne pouvez lui imposer votre choix, tout comme votre ex ne peut vous imposer le sien.

Si vous êtes chargé des recherches, vous pouvez lui proposer une sélection de médiateurs pour qu’il puisse choisir celui qui lui convient le mieux.

Ressources

Vous cherchez un avocat, un notaire, un médiateur ou un psychologue ?

Trouvez un professionnel

Mise en garde

L’information présentée sur cette page ne constitue pas un avis ou un conseil juridique. Nous vous indiquons ce que dit la loi au Québec de manière générale. Pour obtenir un avis ou un conseil juridique concernant votre situation personnelle, consultez un professionnel du droit.